Le Deal du moment :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
Voir le deal
15.99 €

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par Deborah le Jeu 18 Avr - 21:18

Le gouvernement veut améliorer le système de l’adoption

Après un état des lieux, deux parlementaires devraient faire des préconisations d’ici à juillet pour « fluidifier » le processus.

Par Solène Cordier 18 avril 2019/ Le MONDE

Faire un état des lieux de l’adoption en France, identifier les freins à l’œuvre et les bonnes pratiques en vue d’établir des recommandations pour améliorer le système actuel. C’est la mission confiée par le premier ministre à deux parlementaires, la députée de l’Isère Monique Limon (La République en marche) et la sénatrice de la Charente-Maritime Corinne Imbert (Les Républicains), qui ont chacune exercé dans le secteur de l’action sociale. Elles sont chargées de dresser un premier bilan de la loi du 15 mars 2016 relative à la protection de l’enfant, qui avait notamment renforcé la possibilité, pour les mineurs placés, d’accéder au statut de pupilles de l’Etat à l’issue d’une procédure judiciaire de délaissement parental, puis, en accord avec leur projet de vie, de rentrer ou non dans un processus d’adoption. 

Pour évaluer la situation de ces enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance, et établir un « bilan d’adoptabilité », des commissions pluridisciplinaires devaient voir le jour dans chaque département (en charge de la protection de l’enfance), mais certains territoires n’en sont pas encore dotés. Leur fonctionnement, dans ceux où ils sont opérationnels, sera observé.

Environ 341 000 jeunes sont aujourd’hui pris en charge au titre de la protection de l’enfance, environ la moitié sont placés actuellement. Combien seraient potentiellement « adoptables », et comment ancrer cet outil dans la protection de l’enfance ? « On va regarder si tout est mis en œuvre, dans les départements, pour que les enfants pour qui la meilleure solution se trouve être l’adoption trouvent une famille », résume Monique Limon. « Ce travail sera mené avec les départements, en gardant avant tout en tête l’intérêt supérieur de l’enfant et son projet de vie », complète Corinne Imbert.

« Davantage de transparence »

Les deux élues disposent d’un délai relativement court. Leurs premières auditions vont débuter le 24 avril et leurs préconisations sont attendues par le secrétariat d’Etat à la protection de l’enfance d’ici début juillet. « L’un des objectifs de la mission est de faire remonter les informations des départements, de façon à identifier les leviers permettant de fluidifier l’adoption », explique le secrétaire d’Etat, Adrien Taquet. « Notre souhait, c’est d’offrir une famille à chaque enfant et pas l’inverse », poursuit-il.

Fin 2016, on comptait 2 626 pupilles de l’Etat, selon les derniers chiffres de l’Observatoire national de la protection de l’enfance. Parmi ces enfants qui se retrouvent en état d’abandon, « moins de 40 % sont placés en vue d’adoption », relève la lettre de mission envoyée aux deux parlementaires, lundi 15 avril. Sachant qu’environ 14 000 familles disposent en France d’un agrément – nécessaire pour les adoptions nationales et internationales –, la part de pupilles qui ne trouve pas de foyer interroge. L’une des explications tient à la diversité des profils de ces enfants. Une partie d’entre eux sont dits « à besoin spécifique », ce qui recouvre plusieurs réalités : handicap, soucis de santé, âge élevé ou fratrie. Autant de freins aux yeux des familles : la majorité des adoptions nationales concerne en effet les enfants de moins de 1 an nés sous le secret.

Lire aussi  La baisse inexorable des adoptions internationales se poursuit

« La difficulté consiste à trouver des postulants pour les enfants qui sont en attente de trouver une famille », résume Nathalie Parent, présidente d’Enfance et familles d’adoption, le principal mouvement de familles d’adoptants.

Les conditions de délivrance des agréments et le fonctionnement des conseils de familles, qui ont la responsabilité d’autoriser le placement en vue d’une adoption, seront jaugées. « Il faut davantage de transparence concernant les procédures », juge Adrien Taquet, qui souhaite « renforcer la gouvernance et les outils de pilotage de l’Etat avec les départements » en matière d’adoption. C’est justement l’une des recommandations d’un rapport de l’inspection générale des affaires sociales, saisie après des propos discriminatoires sur les couples homosexuels et les célibataires tenus, en juin 2018, par une responsable du service adoption de Seine-Maritime. Après sa présentation le 29 mars, le secrétaire d’Etat avait annoncé qu’il saisissait le Comité consultatif national d’éthique ainsi que le Conseil national de protection de l’enfance. Une charte de déontologie destinée aux conseils de famille est, en outre, en cours de rédaction afin de rappeler « un certain nombre de principes ». La mission confiée à Mmes Imbert et Limon constitue un troisième volet de réponse.

Solène Cordier
Deborah
Deborah
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par kabylia le Jeu 18 Avr - 22:32

« La difficulté consiste à trouver des postulants pour les enfants qui sont en attente de trouver une famille »


Sur les 14 000 familles qui ont un agrément, ils ne sont pas capables de trouver une famille à ces 2626 pupilles de l'état...Je pense qu'ils devraient peut être avouer que ces pauvres enfants rapportent financièrement à ces structures qui les accueillent et pas toujours dans de bonnes conditions.


Je ne suis pas sûre que le système va s'améliorer, mais s'il y a un changement ce sera grâce ou à cause du reportage qui a été diffusé dernièrement et où les enfants étaient maltraités, violés et jetés à la rue à leur majorité Crying or Very sad


Dernière édition par kabylia le Ven 19 Avr - 14:30, édité 2 fois
kabylia
kabylia
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par Chouiabezef le Ven 19 Avr - 14:16

Completement d accord avec toi....il y a d'ailleurs une part non negligeable de " postulants " souhaitant devenir les parents d'enfants à " particularités ".
Le nbre de célibataires qui se rendent dans les pays d Amerique du Sud pour des enfants " grands " par exemple.
Ceux qui sont prets à accueillir une fraterie et bien d'autres.....
Et penser serieusement que ces têtes pensantes, grassement payées et décisionnaires en matiere de protection à l enfance, fassent ENFIN A MINIMA leur travail ( toujours aussi grasssment payé ), apres la diffusion d'un reportage.....c est vraiment que la France, donneuse de leçons, va trés mal

Chouiabezef


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par Deborah le Ven 19 Avr - 14:54

C'est en effet scandaleux que les 150.000 enfants placés, seuls 2600 soient avec un projet d'adoption. Et les autres ?

Par contre il faut savoir que la plupart des 14.000 agrémentés ont des projets d'adoption incompatibles avec les réalités de l'adoption internationale aujourd'hui. donc peu arrivent  à adopter, car peu ont un projet d'enfant grand ou à particularités. 

Sachant que "grand" aujourd'hui pour une célibataire cela veut souvent dire "plus de 10 ans" et les particularités sont de plus en plus graves.

Cela permet de mesurer une nouvelle fois la chance incroyable qu'ont ceux qui peuvent faire la kafala d'un enfant puisque ce sont des enfants la plupart de moins de 1 an, en tous cas moins de 2 ans.
Deborah
Deborah
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par Chouiabezef le Sam 20 Avr - 12:06

Une chance incroyable tu as raison.
Mais pour en revenir à ces enfants qui passent d une institution à une autre, ici en France, avec quelques fois ( svt ) toute la maltraitrance que cela peut engendrer.
On a toutes vu ce reportage ou un mr celibataire allait chercher une fraterie de grands garcons en Colombie. Idem pour une solo medecin qui voulait y adopter une petite ( grande ) fille.....pourquoi aller si loin ? Si ce n est parceque toutes les portes sont fermees ici.
Je pense tout simplement que le travail est MAL TRES MAL fait en amont par les services competents, convaincus que " ces particularites " sont " insurmontables ". Preferant garder ces enfants dans leurs institutions plutot que de leur offrir un foyer.
En revanche je sais a quel point cela peut etre difficile pour les parents qui sont peu prepares, meme ceux qui le sont d ailleurs....je sais.

L interet de l enfant ?
Pourquoi les enlever d une famille d qccueil où ils se sentent bien pour les balancer à une autre, etc....
Bref. Que la France balaye devant sa porte avant de tenir des propos deformés sur les kafalas et les pays qui les pratiquent.

Chouiabezef


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par Deborah le Sam 20 Avr - 13:49

oui tu as raison, les services sociaux font peu de projets d'adoption pour des enfants quels que soit leur âge, ils préfèrent les garder sous leur tutelle car cela leur rapporte 7000 euros par mois.

Oui tu as bien lu: un enfant placé rapporte 7000 euros par mois à l'institut de placement. La famille d'accueil est rémunée dans les 1000 euros, le reste, 6000 euros, c'est tout bénéf. Cela fait vivre les travailleurs sociaux. Qui sont convaincus qu'il faut placer l'enfant sans recréer des liens familiaux, donc qui les balottent d'une famille d'accueil à l'autre, et si l'enfant s'attache, on le change de famille

Ce système monstrueux se perpétue lui meme... aux frais du contribuable.

LA loi de 2016 avait pour but de rendre plus d'enfants adoptables notamment avec le jugement de constatation de délaissement parental. Mais on se demande si cette possibilité est vraiment utilisée...
Deborah
Deborah
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par kabylia le Sam 20 Avr - 22:51

Tout ça est scandaleux Evil or Very Mad  Pauvres enfants, non seulement ils ont été abandonnés ou retirés à leurs parents pour maltraitance mais en plus on ne leur donne aucune chance pour l'avenir.
kabylia
kabylia
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par Deborah le Jeu 2 Mai - 9:02

Si le gouvernement projette une loi pour améliorer l'adoption nationale, ce serait justement l'occasion pour nous de revenir avec nos revendications concernant les enfants recueillis au Maroc et en algérie mais vivant en France, et qui doivent attendre des années pour pouvoir être adoptés. 

Tenez nous au courant si vous voyez des nouvelles de cette commission .... Affaire à suivre...
Deborah
Deborah
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale Empty Re: Le gouvernement veut améliorer le système de l'adoption nationale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum